COVID-19 et mariages en 2020 : on vous dit tout !

/
Robe de mariée dans une boîte sur un lit

Cette crise sanitaire sans précédent qui touche la France nous oblige à revoir notre façon de vivre.

Rassemblements interdits…, nous devons nous organiser malgré le confinement. Car oui, la vie de ne s’arrête pas, et nous restons persuadées que la situation s’améliorera bientôt.

Pour les futurs mariés qui ont prévu de se dire oui en 2020, la situation peut paraître complexe. Reporter, annuler, ou ne rien faire ? Dans cet article, découvrez comment gérer au mieux l’organisation de votre mariage malgré le Coronavirus.

Le monde du mariage en pause, mais pas à l’arrêt !

Futurs mariés, wedding planners et professionnels du mariage sommes dans le même bateau et vivons au jour le jour cette épidémie.

Nous savons à quel point il est difficile pour vous, qui avez prévu de vous dire ”Oui” prochainement, de garder en vous l’étincelle en ces temps incertains.

Pourtant, la fête n’en sera que plus belle ! Projetons-nous dans l’après-crise, et soyons positifs ! Après cette période de remise en question de nos habitudes, de nos modes de vies, et parfois même de solitude… la célébration de votre amour sera d’autant plus spéciale et magique.

Coronavirus : un cas de force majeure ?

Ludovic Landivaux nous apporte des réponses pour bien comprendre l’impact du Coronavirus sur les contrats.

“Que dit la loi ? Selon l’article 1218 du code civil, créé par la réforme du droit des contrats de 2016 : Il y a force majeure en matière contractuelle lorsqu’un événement échappant au contrôle du débiteur, qui ne pouvait être raisonnablement prévu lors de la conclusion du contrat et dont les effets ne peuvent être évités par des mesures appropriées, empêche l’exécution de son obligation par le débiteur. […]
On peut raisonnablement soutenir que les cas de force majeure liés au covid-19 lui-même et aux mesures restrictives prises par les pouvoirs publics se rejoignent.
Selon nous, il est donc possible d’invoquer la force majeure à compter du 4 mars 2020 comme motif valable rendant impossible l’exécution d’un contrat.”

En résumé :

  • Si votre mariage avait lieu en mars et avril, le cas de force majeur est avéré ;
  • Tous les évènements prévus en mai et juin sont toujours d’actualité ;
  • Le confinement est officiel jusqu’au 15 avril, vous ne pouvez donc pas exiger de report sans frais si votre date est située “hors épidémie”.

Vous êtes dans un cas de force majeure, que faire ?

Trois possibilités s’offrent à vous :

  1. Suspendre votre mariage : Vous reportez l’événement sans date précise. Le risque étant que les prestataires engagés ne soient plus disponibles à la prochaine date. Dans ce cas, les prestataires devront rembourser les sommes perçues en amont (acompte) au prorata du travail effectué pour l’organisation du mariage. Le contrat sera de fait annulé.

  2. Reporter votre mariage : En automne ou en hiver, ce sont des périodes plus calmes pour les professionnels du mariage, vous rencontrerez beaucoup moins de difficultés à trouver la date à laquelle tous vos prestataires sont disponibles.

  3. Annuler votre mariage : si la période de confinement se prolonge… ou si vous ne souhaitez plus vous marier cette année (dans ce second cas vous ne pourrez pas invoquer le cas de force majeure).

Tabata vous conseille : Pour un mariage prévu dans plusieurs mois, prenez le temps de la réflexion avant de vous engager dans un report. Discutez avec vos prestataires pour connaître leur position et leur avis. Votre wedding planner peut vous aider dans ces démarches. Si votre mariage est programmé dans les prochaines semaines (avril ou début mai) le report ou l’annulation s’imposeront d’eux-même.

Pour les futurs mariés de mars et avril, reportez votre mariage en automne ou en hiver !

Robe de mariée devant une fenêtre

Vous êtes bien sûr très déçus d’avoir à chambouler l’organisation de cette magnifique journée, vous y avez mis du cœur, du temps, de l’énergie…. Nous comprenons à quel point cela peut vous affecter, et nous sommes là pour vous aider, vous écouter et vous accompagner.

Plutôt que d’annuler, et perdre une partie importante de votre investissement, reportez à une date ultérieure tant que c’est possible. On ne vous le cache pas, reporter votre mariage à l’été 2020… c’est quasi impossible… on peut toujours essayer !

Mais pourquoi pas le reporter à l’automne ? Ou encore à l’hiver ? L’occasion de réinventer votre mariage ! Des couleurs chaudes, une lumière différente, une ambiance cosy, chaleureuse et tout aussi conviviale… nous on adore l’idée !

Reporter son mariage en 5 étapes

  1. Joindre le lieu de réception et convenir d’une date estivale si c’est possible, automnale ou encore hivernale. Il faudra très certainement faire des compromis ;

  2. Entrez en contact avec les prestataires afin de savoir s’ils sont disponibles pour cette nouvelle date ;

  3. Demandez-leur une modification de votre contrat avec cette nouvelle date, ou un nouveau contrat ;

  4. Contactez vos invités pour leur communiquer ce changement de date, et leur expliquer la situation.

  5. Détendez-vous, gardez en tête que votre mariage sera tout autant exceptionnel dans quelques mois !

Je dois me marier cet été, dois-je envisager un report ?

Aujourd’hui, nous ne pouvons pas vous répondre avec certitude. Pour l’instant, restez sereins, mais toujours alertes en suivant l’actualité et l’évolution de la pandémie.

Discutez régulièrement avec vos prestataires ou votre wedding planner, et attendez les nouvelles consignes de sécurité.

Le mot de Charlotte

C’est une situation inédite, et nous ne pouvons pas en prévoir l’issue. Cependant, je préfère rester optimiste ! Il ne faut pas paniquer, ni tout annuler sur un coup de tête.

J’ai une pensée émue pour ces futurs mariés contraints de reporter le grand jour ou qui le voient menacé. Je pense aussi à toutes ces personnes, sur le pont nuit et jour pour sauver nos vies et celles de nos proches : le personnel soignant, les pompiers, les forces de l’ordre… Et à toutes ces personnes qui se rendent au travail chaque jour et font fonctionner les commerces de première nécessité ! Merci ! Pour eux, pour nous… faisons l’essentiel, restons chez nous.

C’est certainement la meilleure chose à faire pour vivre de beaux mariages et le plus vite possible !